L’Association canadienne de l’électricité annonce des plans d’adaptation aux changements climatiques en collaboration avec Ressources naturelles Canada

OTTAWA (5 avril 2019) – Aujourd’hui, l’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) et la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, ont annoncé le financement d’un partenariat avec Ressources naturelles Canada (RNCan) afin de faciliter l’élaboration de documents d’orientation pour les services publics d’électricité dans le but de créer des plans sectoriels d’adaptation au changement climatique.

« Cette année, on nous a rappelé à maintes reprises l’importance d’une électricité sûre, fiable et durable. Alors que les conditions météorologiques changent et que les compagnies d’électricité sont confrontées à des circonstances nouvelles et difficiles, cette annonce arrive à un moment opportun », a déclaré Francis Bradley, chef de l’exploitation de l’ACÉ. « L’élaboration de ces directives aidera les services publics à mieux faire face à l’avalanche de renseignements disponibles afin de prendre des décisions d’investissement éclairées compte tenu de l’incertitude entourant le changement climatique. »

Des consultants experts élaboreront un cadre global à suivre par les services publics à mesure qu’ils avancent dans leurs plans d’adaptation. Parallèlement aux directives écrites, l’ACÉ organisera également une série d’ateliers de formation à travers le Canada pour travailler avec les sociétés membres tout en abordant les réalités opérationnelles régionales et des services publics.

« L’adaptation planifiée aux changements climatiques est souvent plus rentable que l’adaptation réactive », a déclaré Channa S. Perera, vice-présidente à l’élaboration des politiques de l’ACÉ. « L’ACÉ est heureuse de collaborer avec RNCan sur ce guide de planification de l’adaptation pour aider nos membres à anticiper, planifier et réagir efficacement aux risques liés au climat. Le fait de trouver et partager des approches communes constitue également un facteur clé du succès de ces ateliers visant à renforcer la résilience. Nous prévoyons organiser des ateliers en Ontario, dans les Prairies, dans l’Ouest et dans le Nord. »

Ce projet soutient les travaux du Comité de l’adaptation aux changements climatiques de l’ACÉ, qui constitue une ressource constante pour les membres qui souhaitent partager et apprendre de leurs collègues à travers le pays. Alors que le secteur canadien de l’électricité se prépare à confronter les défis liés à notre infrastructure vieillissante et à la capacité de lutte contre le changement climatique, la création de ces réseaux engage nos membres et met en évidence la résilience de tout leur travail visant à illuminer un peu plus les collectivités chaque jour.

L’atelier pilote a débuté le 28 mars à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, en présence de quatre services publics de l’Atlantique. Ceux-ci venaient de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador. Les membres de l’ACÉ tireront des leçons des expériences d’entreprises qui ont réussi à faire participer leurs intervenants afin d’obtenir des approbations et du soutien pour les investissements. Les services publics sont conscients des défis que le changement climatique apportera – ils sont en première ligne, le personnel des services publics luttant pour que le réseau continue de fonctionner, malgré des conditions météorologiques de plus en plus violentes.