L’ ACÉ soutient le financement du gouvernement fédéral pour le projet de ligne de transport de Wataynikaneyap Power

OTTAWA, le 23 mars 2018 – L’honorable Sergio Marchi, président-directeur général de l’Association canadienne de l’électricité (ACÉ), a publié la déclaration suivante concernant l’annonce du financement relatif au projet de ligne de transport de Wataynikaneyap Power visant à raccorder 16 Premières Nations au réseau d’électricité de la province de l’Ontario :

« L’ACÉ se réjouit de l’annonce faite par la ministre des Services aux Autochtones, l’honorable Jane Philpott, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, concernant la contribution du gouvernement du Canada au projet de ligne de transport de Wataynikaneyap à hauteur de 1,6 milliard de dollars. Cet investissement permettra d’offrir une électricité propre, sûre et fiable à 16 Premières Nations qui, prises ensemble, représentent plus de 14 000 Canadiens.

Wataynikaneyap Power est codétenue par 22 collectivités de Premières nations (51%), en partenariat avec Fortis (49%) – un membre de l’ACÉ. L’ACÉ félicite ce partenariat, ainsi que ce projet qui sera le plus important projet d’infrastructure dirigé par les Premières nations.

Les Autochtones vivant dans le nord et les communautés éloignées dépendent souvent du diesel pour alimenter leur quotidien. Il s’agit là d’un enjeu à la fois environnemental et économique. Dans plusieurs de ces collectivités, les générateurs diesel fonctionnent à plein rendement, ce qui entrave la croissance économique, et le coût de l’électricité peut être dix fois plus élevé que la moyenne canadienne. Cette situation est inacceptable et doit être réglée systématiquement dans les plus brefs délais. Le projet de ligne de transport de Wataynikaneyap représente un pas important dans la bonne direction.

L’ACÉ plaide avec ferveur de l’appui du gouvernement pour satisfaire les besoins énergétiques des communautés éloignées et des communautés autochtones, dont plusieurs sont situées au nord du pays. La qualité de vie des résidents et la réalisation de projets de développement économique reposent sur l’amélioration des infrastructures énergétiques. Le secteur de l’électricité est prêt à collaborer avec les communautés autochtones et tous les échelons du gouvernement, afin de réduire la dépendance au diesel partout au pays et favoriser un avenir énergétique plus durable, fiable et propre. »