L’ACÉ encouragée par l’engagement d’améliorer le cadre réglementaire du Canada dans l’Énoncé économique de l’automne

OTTAWA (21 novembre 2018) – L’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) a répondu aujourd’hui à l’Énoncé économique fédéral de l’automne, intitulé « Investir dans les emplois pour la classe moyenne ». L’Énoncé économique de l’automne présente plusieurs avancées positives dont pourrait profiter le secteur de l’électricité.

« Notre industrie est confrontée à un fardeau croissant causé par des réglementations complexes et cumulatives, notamment une multitude de mesures législatives et réglementaires liées au changement climatique, aux approbations et aux autorisations de projets », a déclaré l’hon. Sergio Marchi, président et chef de la direction de l’ACÉ. « Le secteur de l’électricité du Canada se réjouit donc de l’engagement pris par le gouvernement de moderniser et de rationaliser le régime réglementaire de notre pays. Cela pourrait aider les entreprises à prospérer, à renforcer la croissance économique et à promouvoir l’innovation. »

L’accent mis sur la compétitivité lors de la création de réglementations, de nouvelles mesures permettant l’adoption de technologies innovantes, la collaboration avec les provinces pour harmoniser les approches et la législation relative à l’examen réglementaire annuel constituent des avancées positives. Nous attendons avec impatience que le gouvernement mette en œuvre ces mesures et participe à ces processus.

Il sera primordial d’alléger le fardeau réglementaire pour que le secteur de l’électricité du Canada se développe à mesure qu’il se dirige vers un avenir énergétique plus propre. L’intention du gouvernement de créer le centre d’innovation en matière de réglementation pourrait favoriser de nouveaux développements technologiques et novateurs.

Le gouvernement a également annoncé son intention de créer un comité consultatif externe dédié à la compétitivité de la réglementation, une demande clé de l’ACÉ. Nous espérons que la mise sur pied de ce comité consultatif conduira à la réduction de l’étagement cumulatif.

« Les mesures fiscales contenues dans cet énoncé favoriseront les investissements, en particulier dans les technologies d’énergie propre destinées aux consommateurs et aux usages industriels. L’énergie renouvelable est un élément clé de l’avenir de l’énergie propre du Canada et du mouvement vers une économie à faible émission de carbone », a fait remarquer Marchi.

En conclusion, l’ACÉ se réjouit de continuer à travailler avec le gouvernement sur ces initiatives importantes. Cependant, nous exhortons le gouvernement à prendre des mesures rapides et décisives, tout en s’attaquant aux problèmes particuliers du secteur de l’électricité.