The Future of Electricity: 2040

The Future of Electricity: 2040 sont diverses histoires écrites par Kate Heartfield, une auteure d’Ottawa, sur la manière dont l’avenir pourrait se présenter. Elles sont axées sur ce qui pourrait se produire et non sur ce que nous aimerions qu’il se soit produit. Ceux ne sont donc pas des prédictions. Elles visent, dans des récits, à cerner un éventail de débouchés d’avenir qui illustrent les principales incertitudes inhérentes à l’évolution de l’avenir. Les scénarios de l’Association canadienne de l’électricité (ACE) sont des histoires plausibles, distinctes, divergentes et ambitieuses, qui décrivent un ensemble de futurs pour l’industrie de l’électricité au Canada en 2040.

Consultez les résumés ci-dessous ou téléchargez les versions complètes ici..

SCÉNARIO 1 : PLUS PRÈS DE LA MAISON

Closer to Home

La nouvelle technologie offre de nouvelles possibilités aux clients et aide les services publics à s’adapter au changement. De nouveaux arrivants sur le marché présentent des propositions de valeur axées sur la technologie distribuée et tirent, pour ce faire, parti des services publics traditionnels qui disposent déjà de réseaux de services publics et d’une expertise. La politique et la réglementation appuient une transition harmonieuse et gérable, favorisant la concurrence lorsque cela est possible, en mettant en permanence l’accent sur la sécurité et la protection des consommateurs. Les services publics s’adaptent, tentent de se démarquer dans ce nouveau monde et interviennent comme des orchestrateurs de la fourniture de résultats durables.


SCÉNARIO 2 : HORS DU RÉSEAU

Off the Grid

Les clients soucieux des questions énergétiques ont embrassé les brusques changements en matière de technologies d’énergie distribuée, et ont, parfois, été indignés par le fait que les services publics, eux, ne s’adaptent pas à leur nouvel environnement concurrentiel. Ces derniers n’offrent pas de services à valeur ajoutée aux clients et ne facilitent pas la transition parmi leurs clients, partenaires et autres. Face à des contribuables – et électeurs – mécontents, les gouvernements choisissent de mettre de côté les services publics et d’accélérer la transition par l’entremise d’une politique favorable à l’électricité distribuée et au climat. En raison de divers autres changements technologiques, les services publics se trouvent relégués au second, plan avec des actifs délaissés et une situation financière, réglementaire et juridique catastrophique.


SCÉNARIO 3 : ÉNERGIES RENOUVELABLES À GRANDE ÉCHELLE

Large-Scale Renewables

L’énergie à grande échelle, rentable et renouvelable gagne des parts de marché, à mesure que les progrès des technologies de batteries rendent le stockage à grande échelle économique. Les énergies renouvelables, auparavant intermittentes, deviennent distribuables. Associé aux progrès d’applications novatrices de technologie de l’information des services publics, un réseau efficace, fiable et stable émerge, offrant une énergie peu coûteuse aux consommateurs et minant la compétitivité de l’énergie distribuée. La croissance des énergies renouvelables et l’électrification des transports appuient les politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Le réseau transformé est durable d’un point de vue politique, environnemental et économique. Certaines régions s’appuieront sur une production de base nucléaire et hydroélectrique pour étayer les réseaux électriques libres d’émissions qui seront utilisés pour électrifier l’économie dans son ensemble.


SCÉNARIO 4 : DE L’ÉNERGIE POUR LA NATION

Power to the Nation

Un mélange d’enjeux nationaux appuie une intervention politique menant à une stratégie canadienne de l’énergie qui met l’accent sur l’électrification et la création d’un réseau électrique national intégré. Résoudre des problèmes environnementaux (augmentation des émissions de GES et détérioration de la qualité de l’air), sociaux (inégalité de revenus et réconciliation avec les Autochtones et participation de ces derniers) et économiques (croissance et compétitivité) fournit un fondement politique solide pour l’intervention du gouvernement fédéral. Une politique nationale qui promeut l’électrification ainsi qu’un réseau électrique national à faible coût et écologique touche tous ces enjeux.