Protection des espèces

L’ACÉ collabore avec les entreprises d’électricité et les ministères fédéraux pour :

  • Trouver des solutions réalisables et économiquement viables sur le plan technique pour protéger les espèces en péril et leurs habitats
  • Promouvoir les meilleures pratiques dans le secteur de l’électricité
  • Continuer d’encourager la gérance environnementale dans le secteur
  • Veiller à ce que les principaux décisionnaires politiques et fédéraux soient conscients des efforts déployés par le secteur de l’électricité et des défis auxquels il est confronté, en ce qui a trait à la conservation des espèces fauniques et de leurs habitats

L’ACÉ y parvient en :

  • Créant et en appuyant des groupes et des comités de travail dirigés par des membres chargés des questions techniques et politiques
  • Établissant des relations directes avec les ministères fédéraux
  • Participant à des comités composés de plusieurs intervenants pour orienter les discussions entourant l’élaboration des politiques
  • Collaborant avec d’autres associations dans l’industrie et d’autres organismes non gouvernementaux

Législation

L’ACÉ collabore avec les ministères fédéraux pour veiller à ce que la législation environnementale et les règlements et politiques connexes fournissent un cadre efficace. Elle vise ainsi à diminuer les impacts sur les espèces les plus vulnérables et leurs habitats, tout en apportant une certaine clarté, certitude et prévisibilité au en ce qui a trait aux exigences de conformité.

LEP : Espèces en péril

Le but de la LEP est de prévenir la disparition des espèces sauvages du Canada, permettre le rétablissement de celles qui, par suite de l’activité humaine, sont devenues des espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées et favoriser la gestion des espèces préoccupantes pour éviter qu’elles ne deviennent des espèces en voie de disparition ou menacées. 

Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs

La Loi voit à la protection des oiseaux migratoires par l’intermédiaire du Règlement sur les oiseaux migrateurs et du Règlement sur les refuges d’oiseaux migrateurs. Au gré des saisons, le Canada accueille environ 450 espèces d’oiseaux indigènes. Il incombe à Environnement et à Changement climatique Canada d’élaborer et de mettre en place des politiques et des règlements pour garantir la protection des oiseaux migrateurs, de leurs œufs et de leurs nids.

Loi sur les pêches

La Loi sur les pêches contient deux principales dispositions visant à conserver et à protéger l’habitat du poisson, essentiel au maintien des espèces de poisson d’eau douce et de mer. Le ministère des Pêches et des Océans est responsable de la principale disposition relative à la protection de l’habitat tandis qu’Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la principale disposition relative à la prévention de la pollution.