Renforcer les partenariats nord-américains

Aucun exemple n’est plus représentatif des débouchés et des avantages de l’intégration des réseaux électriques entre pays que celui du Canada et des États-Unis.

L’électricité canadienne représente une alternative écologique et économique pour les entreprises et les collectivités américaines depuis plus de 100 ans.

Cette relation bilatérale sert de modèle dans le monde pour la planification et l’exploitation, de manière concertée, d’un réseau électrique étendu et complexe.

L’intégration entre pays voisins renforce la performance environnementale

  • L’intégration contribue à améliorer l’accessibilité à un approvisionnement abordable, étant donné que des signaux de prix plus efficaces et des marchés plus vastes aident à maintenir la pression à la baisse sur les coûts et favorisent l’accès aux ressources à des prix concurrentiels
  • Elle facilite la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) – les exportations d’énergie propre du Canada aident en particulier les États-Unis à compenser les émissions de GES de leurs installations de production
  • Elle aide à optimiser les possibilités d’expansion des ressources renouvelables
  • Elle favorise les investissements dans les ressources vertes. L’achèvement de ces projets marquera en effet un jalon important de cette tradition bilatérale de mise en commun de nos forces pour optimiser notre performance environnementale

Coopération transfrontalière

Créé en 1968 par l’industrie de l’électricité, le NERC (North American Electric Reliability Corporation) est un exemple flagrant de réussite en matière de normalisation de la planification et de l’exploitation du réseau électrique. Cet exemple de coopération est appelé à se renforcer avec l’intégration du Mexique au réseau.

On doit au NERC des recherches techniques très précieuses sur des services essentiels, par exemple :

  • Les répercussions de la diversification des modes de production d’électricité en Amérique du Nord
  • Les services et les caractéristiques opérationnelles essentiels au maintien de la fiabilité du réseau

Alors que le Canada, les É.-U. et le Mexique envisagent de faire plus de place aux énergies propres, la réussite de cet objectif passe par une juste reconnaissance et une bonne compréhension de ces services essentiels.

Feuille de route vers un réseau électrique intégré

L’ACÉ a mis au point une feuille de route visant à optimiser notre réseau électrique continental au travers d’une collaboration accrue entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

La feuille de route prévoit les recommandations suivantes :

  • Augmenter la part de marché de l’électricité verte et soutenir les missions commerciales aux États-Unis
  • Promouvoir l’électrification des transports
  • Rationaliser le processus d’octroi de permis pour les projets de transport transfrontalier d’électricité
  • Poursuivre les projets conjoints liés à l’innovation, à la recherche et au développement
  • Soutenir l’électrification propre des collectivités éloignées et des communautés autochtones
  • Coordonner les mécanismes de tarification du carbone
  • Examiner les risques et les pratiques liés à l’adaptation aux changements climatiques
  • Améliorer la sécurité et la fiabilité du réseau d’électricité
  • Collaborer en matière d’information sur l’énergie
  • Veiller à une consultation constructive avec l’industrie