Livraison de chauffe-eau v1.0

Pour répondre à une demande de pointe en hiver, il faut une quantité considérable d’énergie produite par les centrales. Si nous ne gérons pas correctement le problème de la charge élevée, nous devrons débourser d’importantes sommes pour construire de nouvelles centrales à l’avenir. Afin d’éviter ce résultat, le projet vise à déployer des chauffe-eaux réglables pour répondre aux défis que posent les situations de charge élevée. La plupart des chauffe-eaux utilisent environ 3 kW d’électricité lorsqu’ils chauffent, et Énergie Nouveau-Brunswick loue la plupart des chauffe-eau installés dans la province. Avoir la capacité de contrôler cette charge en période de pointe aiderait à diminuer les coûts d’exploitation et à améliorer la souplesse du réseau.

Les périodes de pointe hivernales se produisent environ douze fois par année, alors les clients n’ont pas besoin de s’inquiéter au sujet de l’intervention fréquente des services publics. De plus, nos réservoirs d’eau sont très résistants et leur taux de récupération est court.

Un événement de réduction de charge ne durerait que 2 heures. Notre objectif serait de nous assurer que les clients ont de l’eau chaude avant, pendant et après une période de demande de pointe.

Énergie NB travaille à la mise au point d’une solution peu coûteuse pour l’entreprise de services publics. Il s’est énormément investi dans la définition des exigences opérationnelles qui ont été incluses dans une demande d’information. De plus, il a été responsable de l’installation des contrôleurs dans le Laboratoire d’innovation du réseau intelligent pour les essais et la documentation des défis liés à l’installation et à la mise en service. Notre équipe joue un rôle de premier plan dans l’évaluation des technologies choisies dans le cadre du processus de demande d’information.

Les technologies sont mises à l’essai dans le laboratoire pour vérifier leur sécurité, leur rendement, et leur capacité à répondre à la demande de pointe.