Partenariat électrisant des
États-Unis et du Canada

La période des Fêtes est une occasion de dresser un bilan des relations positives qui ont permis d’améliorer un peu plus notre qualité de vie. Le secteur de l’électricité est particulièrement reconnaissant pour son partenariat Canada-États-Unis en matière d’électricité.

Cette relation de longue date et mutuellement avantageuse a non seulement résisté à l’épreuve du temps, mais elle continue à se développer. Il y a plus de 110 ans, la première ligne de transport d’électricité avait été construite entre le Canada et les États-Unis. Cette relation transfrontalière en matière d’électricité a donc évolué pour devenir un partenariat de confiance indispensable du secteur de l’énergie, ainsi que de la sécurité énergétique à l’échelle de l’Amérique du Nord.

Au fil des années, les Canadiens et Américains ont travaillé ensemble pour transformer cette première ligne de transport en un réseau électrique hautement intégré, relié par plus de 35 lignes de transport qui traversent la frontière, alors que d’autres projets semblables sont en cours dans le but d’accroître ce réseau. Ce système de lignes électriques, de centrales électriques et de réseaux de communication connexes, qui génère et transporte de l’électricité de façon fiable sur des distances considérables en tout temps, est souvent décrit comme « la plus grande machine au monde ».

Grâce à cette intégration, les Canadiens et les Américains jouissent de certains avantages en matière d’électricité. Le partage du réseau électrique et le solide commerce d’électricité bidirectionnel dont peuvent bénéficier le Canada et les États-Unis ont donné lieu à un réseau résilient, fiable et sûr dont nous dépendons pour dynamiser notre économie. Il permet également de diminuer certains frais. En effet, l’intégration des marchés de l’électricité signifie que l’approvisionnement peut répondre à la demande de la manière la plus efficace et la plus rentable possible.

La période des Fêtes nous rappelle également la valeur du partage. On peut d’ailleurs attester que les Canadiens et les Américains se font confiance lorsqu’il s’agit de partager la surveillance du réseau. Les partenaires de l’industrie de l’électricité et les gouvernements des deux côtés de la frontière travaillent en collaboration pour que le réseau demeure fiable et sûr. Nous avons créé des établissements transfrontaliers et développé une culture axée sur le partage de l’information et la collaboration pour protéger notre réseau contre certaines menaces, telles que les cyberattaques et les fortes tempêtes, et pour élaborer des normes et des pratiques exemplaires qui font en sorte que notre réseau demeure fiable.

Le fait de venir en aide à un ami dans le besoin est l’une des meilleures façons de maintenir de bonnes relations entre voisins. C’est la raison pour laquelle les services publics canadiens et américains s’entraident et n’hésitent pas à se venir mutuellement en aide pour rétablir le courant à la suite de violentes tempêtes ou de catastrophes naturelles. Par exemple, les entreprises d’électricité canadiennes ont envoyé des centaines de travailleurs qualifiés pour appuyer les efforts de rétablissement de l’électricité à la suite de l’ouragan Irma, des tempêtes du nordet et des récents feux de forêt aux États-Unis.

Quel avenir pour la relation Canada-États-Unis en matière d’électricité? Les défis de transformation auxquels doit faire face le secteur de l’électricité dans les deux pays ne connaissent pas de frontière : exploitation des avancées rapides de la technologie, satisfaction de nouvelles exigences de la clientèle, protection du réseau face à des cybermenaces accrues et des tempêtes encore plus désastreuses. Cela signifie qu’aucun pays ne sera en mesure de faire cavalier seul.

Grâce à cette tradition de collaboration entre le Canada et les États-Unis en matière d’électricité, nous sommes bien placés pour relever ces défis et saisir ensemble de nouvelles possibilités. Ensemble, nous pouvons continuer à promouvoir la sécurité énergétique et l’abordabilité de l’énergie, à renforcer les mesures de protection des infrastructures énergétiques, et à rendre l’Amérique du Nord la première région énergétique au monde, tout en maintenant la priorité au client. Voici quelques possibilités qui s’offrent à nous :

  • Unir les efforts en recherche et développement et fournir un cadre pour les nouvelles initiatives conjointes;
  • Protéger les infrastructures électriques contre les cybermenaces et les menaces physiques;
  • Développer une main-d’œuvre du 21esiècle;
  • Diminuer les contraintes administratives en matière de réglementation;
  • Garantir une énergie sûre, fiable et abordable à tous les citoyens; et
  • Établir un cadre pour mener des activités de consultation et de dialogue continues entre les gouvernements, en recevant l’appui du milieu des affaires.

 

En cette période de festivités, nous pouvons réfléchir à la relation Canada-États-Unis, qui sert de modèle international en matière de planification et d’exploitation, de manière concertée, d’un vaste réseau électrique qui demeure fiable non seulement aujourd’hui, mais aussi pour les générations à venir. En cette période des Fêtes, soyons reconnaissants pour ce cadeau que représente la relation entre le Canada et les États-Unis en matière d’électricité!