Modernisation du réseau : adaptation à l’utilisation de ressources énergétiques distribuées

Pour assurer un avenir énergétique plus vert et plus durable, nous devons délaisser la filière énergétique classique et centralisée pour nous tourner vers une infrastructure énergétique dynamique et décentralisée. Des sources centralisées de production d’énergie renouvelable à grande échelle sont nécessaires de toute évidence, mais les compagnies d’électricité doivent aussi opter pour l’intégration des ressources énergétiques distribuées (RED).

 

Les RED font maintenant partie intégrante de l’environnement de production d’électricité moderne. Ces sources d’énergie à petite échelle situées à proximité des charges comprennent des systèmes – jardins solaires, panneaux solaires de toit, petites éoliennes, etc. – jumelés à des dispositifs de stockage d’énergie utilisant des batteries ou à des installations hydroélectriques de pompage.

Le plus souvent, la tension et l’intensité fournies par ces systèmes ne sont pas très élevées, si bien que les pertes d’énergie sont faibles et que l’on évite le recours à des systèmes d’alimentation complexes et coûteux. Le plus souvent, ces systèmes sont raccordés au réseau de distribution d’électricité ou se trouvent en aval du compteur sur le côté client du réseau. Les panneaux solaires de toit commerciaux ou résidentiels ou encore les éoliennes qui alimentent uniquement une entreprise, une usine ou un ménage constituent des exemples types.

 

Avantages des RED

Pourvu que la technologie, la gestion et les mécanismes de contrôle soient appropriés, un modèle reposant sur l’énergie distribuée est durable, évolutif et souvent plus fiable que les autres. En particulier, la nature intrinsèquement modulaire des petites installations de production permet d’éviter les dépenses élevées qu’exigent de grandes installations de production centralisées coûteuses et peu fiables. En plus d’accroître la souplesse et la stabilité de la production et de la distribution d’électricité, les ressources distribuées procurent divers avantages pour le réseau et les consommateurs. Par exemple, une défaillance dans une grande centrale peut perturber le réseau et priver de courant un grand nombre de clients. En revanche, une défaillance dans une RED est facile à gérer et n’a guère d’incidence sur le réseau entier.

De plus, non seulement la performance et la puissance du réseau s’en trouvent améliorées, mais aussi les investissements nécessaires sont moindres que dans le cas d’installations comme de grandes centrales et les réseaux de transport connexes, ce qui peut se traduire par des économies appréciables pour les compagnies d’électricité et les consommateurs. Entre autres avantages, mentionnons que les RED présentent un meilleur rapport coût-efficacité, sont plus écologiques et, dans une certaine mesure, assurent une plus grande sécurité contre les attaques physiques et cybernétiques.

 

Possibilités de soutien des RED de la part du gouvernement

Du point de vue de la compétitivité des coûts, les RED peuvent généralement se justifier, mais l’adoption de nouvelles politiques fédérales et provinciales pourrait contribuer à faciliter l’intégration harmonieuse de ces nouvelles sources d’énergie au réseau –en particulier dans le cas des RED intermittentes à grande échelle.

Comme l’explique Bill Strohecker, directeur général national à Hitachi ABB Réseaux électriques Canada, « les règlements en vigueur n’ont pas forcément été élaborés dans l’optique des RED. Des modifications s’imposent pour faciliter l’intégration de ces ressources et éliminer les obstacles qui peuvent exister non simplement de façon intentionnelle, mais aussi parce que ces règlements visaient à l’origine à régir un modèle d’alimentation en énergie fort différent. »

Outre les considérations purement commerciales, les RED présentent d’autres avantages dont les gouvernements devraient tenir compte. Par exemple, l’exploitant du réseau de la Californie a été aux prises avec des baisses de tension pendant les récentes vagues de chaleur en raison de la mise à l’arrêt de nombreuses centrales au gaz naturel dans cet État. L’aménagement d’un nombre suffisant de RED aurait peut-être permis d’éviter ou d’atténuer ces événements.

Certains pays et certaines régions se sont fixé des objectifs ambitieux en matière de durabilité. Pour les atteindre, ils s’en remettent davantage à des sources d’énergie renouvelable. Les RED peuvent assurément faire davantage partie intégrante de cette équation à l’avenir.

 

Stockage dans des batteries contribuant à l’essor des RED

Les systèmes de stockage d’énergie dans des batteries ont aussi un rôle important à jouer, surtout pour l’intégration des RED dans le portefeuille énergétique. Ils peuvent s’avérer particulièrement utiles pour améliorer la fiabilité et la compatibilité des réseaux qui font appel à des sources d’énergie intermittente, comme l’éolien. Ces dernières années, Hitachi ABB Réseaux électriques Canada a connu beaucoup de succès en venant à la rescousse de communautés de Premières Nations qui étaient auparavant tributaires de génératrices diesel pour répondre à leurs besoins en électricité. L’entreprise a ainsi contribué à leur transition vers la production d’énergie renouvelable, qu’il s’agisse d’éoliennes, d’installations hydroélectriques, de panneaux solaires ou d’une combinaison de ces sources.

Un stockage d’énergie efficace, intelligent et souple s’impose pour appuyer l’adoption accrue et soutenue des RED. Par ailleurs, en plus d’améliorer l’accès à l’électricité pour les utilisateurs éloignés du réseau principal, ces systèmes leur permettent de se sortir de la dépendance à des combustibles inefficaces, coûteux et non durables.

Les RED présentent de nombreux avantages. Toutefois, comme l’explique M. Strohecker, « la réalité est que les RED à petite échelle ne seront pas suffisantes pour atteindre les objectifs de développement durable de plus en plus ambitieux, à moins que l’on encourage les consommateurs à investir fortement dans ces ressources. C’est pourquoi les compagnies d’électricité devront envisager ou encourager une production d’énergie renouvelable à grande échelle en tant qu’élément clé de leur portefeuille énergétique ».

En définitive, ce qui est de plus en plus clair, c’est que l’avenir réside dans les énergies renouvelables et que cet avenir n’est pas très loin. Dans bien des cas, il est déjà là.

 

À propos d’Hitachi ABB Réseaux électriques

Hitachi ABB Réseaux électriques est un chef de file mondial dans le domaine des technologies, avec une expérience combinée de près de 250 ans, qui emploie environ 36 000 personnes dans 90 pays. Basée en Suisse, l’entreprise sert les clients des services publics, de l’industrie et des infrastructures sur l’ensemble de la chaîne de valeur ainsi que dans des domaines émergents comme la mobilité durable, les villes intelligentes, le stockage de l’énergie et les centres de données. Grâce à son expérience, son empreinte mondiale et son réseau de distribution sans équivalent, Hitachi ABB Réseaux électriques concilie les valeurs sociales, environnementales et économiques. Elle s’est engagée en faveur d’un avenir énergétique durable en tant que partenaire de choix pour la mise en place d’un réseau plus fort, plus intelligent et plus écologique grâce à des technologies d’avant-garde et numériques. https://www.hitachiabb-powergrids.com/ca/fr