Doit-on conserver ou éliminer les arbres?

Des arbres, des arbres et encore des arbres. Une bénédiction pour l’humanité depuis que nous avons ouvert la boîte de Pandore.

En plus de nous fournir de l’ombre au soleil et nous abriter de la pluie, on peut utiliser les arbres pour accrocher les décorations de Noël et construire une forteresse pour nos enfants. Les ours s’en servent également comme grattoir. Ils abritent des oiseaux, des écureuils, et jouent un rôle primordial dans l’écosystème. Ils contribuent à refroidir la planète et à filtrer le CO2. D’un coin à l’autre du globe, les arbres sont essentiels, diversifiés, et ont beaucoup à offrir. Si vous n’avez pas étreint un arbre aujourd’hui, vous devriez le faire.

Si vous aimez la climatisation en été et que vous voulez que votre téléviseur fonctionne pour pouvoir regarder le prochain match des Raptors, vous ne réalisez peut-être pas que ces objets de luxe sont à la merci de Dame Nature. Les arbres sont reconnus pour causer des pannes d’électricité. Ils sont bien calmes et attendent pour frapper. Lorsque le vent les déracine, les branches commencent à voler; elles se cassent, une branche par-ci et une branche par-là. Elles pourraient facilement entrer en contact avec des lignes électriques et des structures connexes, endommageant ainsi le système de distribution d’électricité. Et vous l’avez deviné, pas de climatisation et pas de Raptors.

En 2018, le Canada a été le théâtre de nombreux incidents d’un océan à l’autre en raison de conditions météorologiques extrêmes, et plusieurs de ces événements ont entraîné des pannes. Vous constaterez que certaines de ces pannes ont été causées par des arbres.

Les arbres ont été jugés responsables de 19 % des interruptions en 2018, en hausse de 2 % par rapport à 2017. Toutefois, éliminer les arbres et réparer les dégâts causés par ceux-ci est une autre histoire. Les arbres ont représenté 38 % du nombre total d’heures d’interruption en 2018, en hausse de 13 % par rapport à 2017. Cette hausse découle d’une augmentation de 19 millions d’heures d’arrêt par rapport à 2017, passant à 48 millions.

Avec des centaines de milliers de lignes de distribution au Canada assurant le maintien du système électrique, ce n’est pas une mince tâche. Il incombe à tous (fans des Raptors ou non) d’aider à maintenir ce qui a été considéré comme la plus grande invention du XXe siècle : le réseau électrique.

Je vous demande donc d’agir en toute sécurité. Ne coupez pas un arbre qui touche une ligne électrique ou se trouve à proximité de celle-ci. Contactez votre fournisseur d’électricité local et informez-le du risque potentiel. N’essayez pas de couper les branches vous-même. Il est préférable de confier cette tâche à des professionnels. Ainsi, les arbres demeureront en bonne santé et les lumières resteront allumées.