ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES GUIDE DE GESTION DU RISQUE POUR LES SERVICES PUBLICS

RÉSUMÉ

Les répercussions inéluctables associées au changement climatique et aux événements météorologiques extrêmes pourraient avoir une incidence défavorable sur les infrastructures, y compris celles de l’électricité. Il est par conséquent impératif que les organisations exerçant des activités de production d’électricité aient les outils et ressources nécessaires pour anticiper et prévoir les risques liés au climat et y répondre efficacement.

Le Comité consultatif public du programme Électricité durableMC de l’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) a souligné le besoin d’une planification active de la gestion de l’adaptation en matière de changement climatique dans ce secteur. L’ACÉ a dirigé l’élaboration d’un modèle visant à fournir un cadre cohérent et des directives aux entreprises membres à mesure qu’elles conçoivent ces plans.

Certaines personnes de la collectivité juridique ont averti contre le fait que « les responsables de la gestion sûre et efficace de nos réseaux électriques devront prendre des mesures raisonnables pour se préparer et réagir face à ces risques [liés au changement climatique et aux phénomènes météorologiques extrêmes] ». La nécessité d’une gestion proactive des risques en matière de changement climatique doit être une priorité.

Le présent document d’orientation a pour objectifs d’appuyer la création de plans de gestion de l’adaptation en matière de changements climatiques pratiques et utiles et de garantir l’adoption d’une approche cohérente par le secteur. Ce cadre, axé sur les risques, définira les caractéristiques et principaux facteurs de la planification de l’adaptation. Son approche sera similaire à celle des normes du système de gestion de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), fournissant un cadre dont les modalités, propres aux services publics, seront définies par les utilisateurs.

Le présent document définit un cadre stratégique et axé sur les risques qui peut être intégré à des processus de gestion du risque d’entreprise existants. En l’absence de tels processus, il soutient la création d’un processus de gestion de l’adaptation.

Les caractéristiques, critères et facteurs clés de l’adaptation y sont définis. Cette approche comprend des outils permettant de mieux comprendre les répercussions du changement climatique et de trouver des éléments d’adaptation.

Ce cadre n’est pas conçu pour traiter le sujet de manière exhaustive, mais plutôt pour présenter un aperçu des caractéristiques de gestion illustrées par certaines suggestions de mise en oeuvre. Il ne vise pas à être normatif, mais à stimuler la réflexion critique de la part des experts du service public. Il tient compte du fait que chaque service public est confronté à des risques uniques et que les stratégies de gestion varieront en conséquence. Les plans de gestion doivent être adaptés aux cas spécifiques des services publics, comme l’approche actuellement utilisée dans les cadres de l’ISO.